Créations Partage Logo

La naissance de Clarence

Maman: Julie P.

Un samedi vers 21h, j’ai eu de légères crampes comme lors des menstruations, j’étais contente! Les vagues (contractions) commencent. Je n’étais plus confortable assise sur le ballon alors je regardais la télévision debout en bougeant et en me répétant « Je savoure le moment présent et je lâche prise » « Je bouge avec et pour mon bébé ». La veille, j’avais eu mon 4e stripping à la Maison de naissance. Ce dernier a motivé bébé à descendre.

Une heure plus tard, les vagues étaient plus régulières. Même si c’est mon deuxième, j’ai assisté au cours prénatal de la Maison de naissance (excellent!!) et j’avais noté d’aller prendre un bon bain avant de penser d’appeler notre sage-femme. Ce que j’ai fait et j’ai envoyé un message à Kaëlla. Vers minuit, les vagues devenaient plus intenses et rapprochées. J’avais demandé à mon conjoint d’ajouter une application sur son cell pour enregistrer les vagues. Nous avons appelé Kaëlla. Les vagues étant rapprochées et intenses, elle est venue à la maison.

Je voulais faire le plus de travail possible à la maison et j’ai réussi grâce à son aide. Sincèrement, je n’aurais pas pu faire tout ce travail sans son support. Malgré les douleurs, je me sentais en sécurité et confiante avec sa présence à mes côtés.

Nous avons appelé notre sage-femme et vers 2 am, nous étions à la Maison de naissance. J’étais tellement heureuse de savoir que j’étais dilatée à 7!! Cela m’a encouragée et donné la force de passer à travers les vagues des plus intenses! L’énergie positive de ma sage-femme à mon arrivée m’a aussi donné de la force. Elle croyait en moi, que mon accouchement allait bien se passer. Et évidemment, Kaëlla faisait tout pour mon confort et bien-être.

Ma sage-femme m’a demandé si j’aimerais aller dans le bain? Pourquoi pas me suis-je dit. C’était une excellente suggestion car j’avais fait des séances d’hypnothétapie pour me préparer à l’accouchement et mon lieu de calme était le lac de ma maison à la campagne. L’eau du bain avait donc un effet apaisant ce que j’avais grandement besoin. Finalement, j’ai fait le reste du travail dans le bain. En tenant de toute mes forces la main de mon conjoint à chaque vague.

À un moment, il est parti s’occuper de notre garçon dans la salle des visiteurs alors qu’une vague s’en venait! Oh non! Où est sa main? (J’étais sur mes genoux, le bras gauche sur le bord du bain, mon front sur ce bras et ma main droite tenant la main de mon conjoint). J’ai eu un moment de panique mais j’ai vite été rassurée par la main de Kaëlla. Ouf! Quand j’étais crispée de douleurs, elle me rappelait de me détendre pour laisser de l’espace au bébé pour descendre. Je me souviens qu’elle m’a soufflé à l’oreille « Chaque vague te rapproche du bébé », j’étais fatiguée et cette phrase m’a donné un second souffle. Au lieu de voir les vagues comme une source de douleur, je les voyais positivement car j’allais bientôt rencontrer mon bébé.

Quand c’était le temps de pousser, j’ai tout donné! Il est né à 6 am dans l’eau. J’étais épuisée mais en même temps, je me sentais vraiment puissante!

Si vous aviez UN conseil à donner aux futurs parents pour leurs accouchements, quel serait-il? Offrez-vous les services d’une doula.

Recent Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *